foto banner


La Compagnia delle poete est née en été 2009, sur initiative de Mia Lecomte, poète franco-italienne et spécialiste de la littérature transnationale italophone. Elle est promue par l'association culturelle multiethnique La Tenda.
Elle se compose de femmes poètes étrangères, ou mi-italiennes mi-étrangères, unies par la commune italophonie.
A ce moment, à cette compagnie appartiennent une vingtaine de femmes poètes venant de divers continents, et rapprochées par une particulière histoire individuelle de migrance et de transnationalité. D'autres artistes - peintres, sculpteurs, photographes, musiciens, danseurs et acteurs, ayant travaillé dans un cadre international avec des expériences différentes - les accompagnent dans la mise en place de leurs spectacles.
L'idée est celle d'une sorte d' "orchestre" harmonisant la poésie de chaque poète : elle s'imprègne de l'influence des diverses traditions linguistiques et culturelles à l'intérieur de spectacles où la parole est soutenue et développée par la multiplicité des langages artistiques. Étape après étape, et suivant une structure "modulaire", la formule de base sur laquelle est bâti tout spectacle de la Compagnie, se modifie et s'adapte vis-à-vis des diverses situations de performance ainsi que des différentes poètes sur le plateau.Le but est celui de ramener la poésie vers le grand public, en lui restituant sa fonction primitive d'oralité partagée. Mais c'est aussi celui de donner la voix à l'écriture transnationale, liée plus que toute autre à l'oralité, surtout pour ce qui est de la tradition de certains pays, ce qui constitue le résultat le plus intéressant et innovant de l'hybridation marquant la vraie avant-garde littéraire de ce siècle.

Les poètes qui font actuellement partie de la Compagnie sont: Prisca Agustoni, Cristina Ali Farah, Anna Belozorovitch, Livia Bazu, Laure Cambau, Adriana Langtry, Mia Lecomte, Sarah Zuhra Lukanic, Vera Lucia de Oliveira, Helene Paraskeva, Brenda Porster, Begonya Pozo, Barbara Pumhösel, Melita Richter, Francisca Paz Rojas, Candelaria Romero, Barbara Serdakowski, Jacqueline Spaccini, Eva Taylor.

Le projet a été présenté au sein d’un programme de séminaires créoles, conçus et coordonnés par le prof. Armando Gnisci de l’Université “La Sapienza” de Rome, avec le soutien de l’Assessorat aux Politiques culturelles de la Province de Rome (Palazzo Valentini) et l’Université «La Sapienza». Ce projet est également objet d'une mémoire de maîtrise de la part d’étudiants de la même Université.

La Compagnie est souvent invitée à participer à des séminaires et à des colloques académiques et littéraires, en Italie et à l'Étranger, autour de la poésie transnationale italophone, notamment comme expression performative et au féminin.